Happy hour, happy Inca ! Version compréhensible par les lecteurs drogués

La planche 54, alias “Happy Hour, Happy Inca !”, en raison de sa quantité abusive de texte, est sans doute trop compliquée pour les lecteurs ayant abusé de stupéfiants… Voici donc une version qui leur est destinée, et qui leur permettra de suivre l'histoire dans de bonnes conditions !

Planche 54 pour les drogués

Voilà j'ai fait un effort de mon côté, maintenant tu files en cure de désintox, et comme ça tu pourras peut-être lire le texte normalement.
Maintenant à toi de choisir :

J'ai arrêté la drogue, et je veux relire la planche dans sa version originale
Je n'ai pas arrêté la drogue

Si tu souhaites retourner à l'accueil de la BDVers le musée des empaillés

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

Poster un commentaire :